COMMENT AGISSONS-NOUS ?

Nous avons passé une convention de collaboration avec le Ministère de la Santé du Burkina Faso.
Actuellement, notre travail repose sur trois axes. D'autres sont en projet (voir plus loin).

1Nous effectuons des causeries de sensibilisation sur la planification familiale en général et en particulier sur l'implant, mode de contraception proposé car il nous paraît le plus adapté.
Les femmes assistent souvent en grand nombre à ces causeries pour lesquelles elles montrent un grand intérêt.
Les femmes désireuses de cette contraception s'inscrivent auprès de l'infirmier du dispensaire.


2Vient ensuite la pose d'implants elle-même.
Un implant contraceptif est fait de deux bâtonnets que l'on insère à la face interne du bras, après anesthésie locale. Ce dispositif diffuse de la progestérone pendant cinq ans et assure une contraception sûre, efficace et réversible dès le retrait de l'implant. C'est en fait une pilule progestative à diffusion lente.

Cette pose se fait après examen général et gynécologique, puis est suivi tous les ans pendant cinq ans.
Au terme de ces cinq années, l'implant est retiré car il devient inefficace.
Soit il est remplacé pour une période de cinq années supplémentaires, soit la femme désire une grossesse et pourra à nouveau être enceinte dès le
retrait de l'implant.

L'insertion est précédée d'un test de grossesse et nécessite un champ stérile, des gants, pinces, compresses, etc...
Chaque femme reçoit un carnet de santé qui permet son suivi tout au long de nos contrôles.

3Formation des infirmiers à la Planification Familiale.
Le but de toute ONG est, à terme, de se retirer pour que les populations aidées s'approprient cette action.

En conséquence, il nous paraît impératif que les femmes puissent avoir un accès géographique facilité pour obtenir cet implant. Actuellement ce n'est pas le cas, car seuls les dispensaires urbains offrent cette possibilité.

C'est pourquoi nous avons démarré en 2015 des sessions de formation des infirmiers de brousse à la Planification Familiale en général et à la pose d'implants et de stérilets en particulier.

Ces sessions durent douze jours avec trois jours de théorie puis trois jours de pratique sur mannequin et enfin six jours de pratique sur le terrain. Nous engageons un formateur pour six participants afin que ces formations soient efficaces. Notre sage-femme est une des formatrices de ces sessions et notre deuxième salarié en est l'organisateur.

L'ensemble ce travail est effectué au quotidien par deux salariés burkinabé de l'Association : une sage-femme et un infirmier spécialisé dans ce domaine et dans le VIH. Ils ont chacun un véhicule pour sillonner quotidiennement les villages de brousse où nous intervenons.

Nous effectuons deux séjours par an pour coordonner, encadrer et réorienter ce travail.
Il faut noter que nous avons deux salariés sérieux et compétents, ce qui nous permet de gérer beaucoup de choses à distance. Nous sommes en contact avec eux par courriel ou téléphone presque tous les jours.

Accueil
Page suivante
Causerie à propos de l'implant
Pose d'un implant
Un dispensaire
Page précédente
Page précédente
Page suivante
Promesses de dons : cspbcagnes@gmail.com
Contact : cspbcagnes@gmail.com
Pharmacie
Elle travaille avec son bébé dans un pagne